Conseil Consultatif

Le projet MenAfriNet fonctionne avec un conseil consultatif de 6 membres, composé d’experts en méningite, qui ne sont pas directement impliqués dans le projet, qui fournissent une supervision et une orientation stratégique. Les membres du conseil consultatif ont un mandat d’un an, renouvelable annuellement, pour la durée du projet.

ImageBio
Image

Dominique Caugant, PhD, Institut Norvégien de Santé Publique

Dominique A. Caugant, Directrice Scientifique et Directrice Assistante au Département de Bactériologie et Immunologie, Institut Norvégien de Santé Publique, et Professeur Associé au Département de Médecine Communautaire, Université d’Oslo, Oslo, Norvège. Elle a été Directrice du Centre du Centre de Collaboration de L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour la Référence et la Recherche sur les Méningocoques à Oslo depuis 1992. Ses principaux domaines de recherche sont la génétique des populations et l’épidémiologie moléculaire des bactéries pathogènes. Elle a travaillé sur divers agents pathogènes infectieux, tels que Neisseria meningitidis, Mycobacterium tuberculosis, Listeria monocytogenes, le groupe Bacillus cereus, streptocoques et pneumocoques, développant des outils moléculaires pour l’étude de la transmission des maladies infectieuses, le développement de la résistance aux antibiotiques, et l’évolution des agents pathogènes. Elle s’investi dans la recherche de vaccins, en particulier contre les infections à méningocoques, y compris le développement de vaccins comprenant des vésicules de membrane externe, le test de la couverture potentielle de nouveaux vaccins et l’évaluation de l’impact de la vaccination. Elle est particulièrement intéressée par les aspects des infections mondiales et est impliquée dans plusieurs projets de recherche internationaux, en particulier en Afrique sub-Saharienne.
Image

Tumani Corrah, CBE, MRG, PhD, FRCP, FACP, Africa Research Development, Medical Research Council UK, Medical Research Council Unit, The Gambia

Tumani Corrah est le Directeur du Conseil de la Recherche Médicale Britannique – Développement de la Recherche en Afrique. Auparavant, Professeur Corrah était le Directeur de l’Unité du Conseil de Recherche Médicale, La Gambie de 2004 à 2013. Il a rejoint le groupe en tant que clinicien en 1982 et a gravi les échelons en tant que clinicien de recherche et clinicien principal, Directeur des services cliniques et Directeur par Intérim de l’Unité. En 2004 il est devenu le premier africain directeur de l’Unité Britannique du Conseil de Recherche Médicale de « The Gambia ». Il a également siégé aux comités de nombreuses organisations internationales, y compris le Réseau Africain de Recherche sur le Sida, le groupe de travail de l’OMS sur la tuberculose en Afrique, le Royal College of Physicians de London, le Royal Society of Tropical Medicine and Hygiene, et le Comité consultatif scientifique des pays européens et ceux en voie de développement pour un partenariat dans les tests cliniques. Ses récentes nominations comprennent l’adhésion au comité consultative scientifique aux programmes mondiaux de santé de Bill & Melinda Gates; au comité d’entrevue de Wellcome Trust santé publique et médecine tropicale; et au comité consultatif stratégique international de Bill & Melinda Gates – Etude multicentrique entérique mondiale. Professeur Corrah a également été président du West African College of Physicians (WACP) et est actuellement le Directeur du bureau international du WACP. Un expert sur la gouvernance de la recherche, il était un membre de longue date du comité d’éthiques du Gouvernement de la Gambie/MRC, dont 4 ans en tant que président. Il a des liens étroits avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales en Afrique et à travers le monde. Un expert dans le renforcement des capacités, Professor Corrah a réussi à établir un certain nombre de collaboration productives et mutuellement.
Image

Brian Greenwood, PhD, London School of Hygiene & Tropical Medicine

Après sa qualification en médecine à l’Université de Cambridge, Brian Greenwood a travaillé 15 ans au Nigeria, d’abord à l’University College Hospital d’Ibadan puis à Ahmadu Bello University de Zaria où il a aidé à démarrer une nouvelle école de médecine. En 1980, il a déménagé à la Gambie où il a passé les 15 prochaines années en tant que Directeur des laboratoires du Conseil de Recherche Médicale Britannique. En Gambie, sa recherche était focalisée sur la prévention des principales maladies infectieuses prévalentes chez les enfants d’Afrique de l’Ouest, y compris le paludisme, la pneumonie et la méningite. En 1996, il partit pour le London School of Hygiene& Tropical Medicine où il a continué ses recherches sur la prévention du paludisme, le méningococcique et les infections pneumococciques en Afrique. De 2000 à 2008 il a coordonné la Gates Malaria Partnership, un programme de recherche sur le paludisme et de développement des capacités dans plusieurs pays d’Afrique. En 2008, il est devenu le coordinateur d’une initiative de développement des capacités, le Malaria Capacity Development Consortium (MCDC) (www.mcdconsortium.or), qui soutient un programme de formation en doctorat (PhD) et postuniversitaire en paludisme dans cinq universités d’Afrique sub-Saharienne. Il est également directeur d’un consortium, le African Meningococcal Carriage Consortium (MenAfriCar) (www.menafricar.org) qui étudie l’impact d’un nouveau vaccin antiméningococcique sur les épidémies de méningites en Afrique. En 2015 il a aidé à établir des essais d’un vaccin d’Ebola en Sierra Leone. Il est conseiller auprès de l’OMS, la Fondation Bill et Melinda Gates, plusieurs autre organisations philanthropiques et sociétés pharmaceutiques développant de nouveaux médicaments et de vaccins pour une utilisation dans les pays en voie de développement.
Image

F. Marc LaForce, M.D., Serum Institute of India

F. Marc LaForce est le directeur des services technique au Serum Institute of India, Ltd. De 2001 à 2012 il a dirigé le Projet Vaccins contre la Méningite (MVP), un partenariat entre l’OMS et PATH, établi en 2001 grâce à une subvention de la fondation Bill & Melinda Gates, avec pour mission d’éliminer les épidémies de méningite comme problème de santé publique en Afrique sub-Saharienne à travers le développement, les tests, l’introduction, et l’utilisation généralisée de vaccins antiméningococciques. Avant de joindre PATH, Dr. LaForce a occupé des postes universitaires et administratifs de haut niveau à l’Université du Colorado et l’école de médecine de l’Université de Rochester. De 1994 à 2001, il a présidé le Comité Directeur de l’Epidémiologie et la Recherche de Terrain pour la grappe de vaccins de l’OMS et de 1998 à 2001, il a été président du conseil épidémiologique des forces armées américaines. Il est membre de l’American College of Physicians and the Infectious Diseases Society of America et détient le grade de Professeur en médecine Clinique à New York University (Langone) School of Medicine.
Image

Marie-Pierre Preziosi, M.D., PhD, Meningitis Vaccine Project

Marie-Pierre Preziosi a été nommée nouvelle directrice de MVP en Mars 2012. MVP a été créé en 2001 grâce à une subvention de la fondation Bill & Melinda Gates, avec pour mission d’éliminer les épidémies de méningite comme problème de santé publique en Afrique sub-Saharienne à travers le développement, les tests, l’introduction, et l’utilisation généralisée de vaccins antiméningococciques. Dr. Preziosi est membre du projet depuis 2003, elle a servi plus récemment en tant que directrice du développement clinique, dans le cadre de son rôle en tant médecin d’OMS. Dans ce rôle, elle a dirigé la stratégie et la mise en œuvre du travail clinique de MVP, elle a contribué à la consolidation de solides relations entre les organisations partenaires de MVP, en particulier l’OMS et PATH, et a contribué en conseils technique pour les activités d’introduction du vaccin antiméningococcique et à la recherche pour définir une orientation politique factuelle pour l’utilisation optimale du vaccin. Avant de joindre MVP, elle était professeur adjointe invitée à Rollins School of Public Health de Emory University à Atlanta, où elle a mené des recherches sur la vaccination contre la coqueluche. En tant qu’épidémiologiste à l’Institute pour la Recherche et le Développement, elle a passé plusieurs années au Sénégal à conduire des essais de vaccin contre la coqueluche. Son intérêt pour les vaccins a commencé avec les études sur le vaccin Hib à Pasteur Mérieux. Marie-Pierre Preziosi a obtenu son diplôme de médecine de l’Université Claude Bernard à Lyon et son doctorat (PhD) en épidémiologie de l’Université Victor Segalen à Bordeaux (France). Elle s’est formée en médecine tropicale à l’Institut Prince Léopold de Médecine Tropicale d’Anvers (Belgique) et en épidémiologie de terrain aux Centers for Disease Control and Prevention (CDC) à Atlanta (USA).
Image

Samba Sow, M.D., MSc., Center for Vaccine Development

Samba O. Sow est Directeur Général du Centre pour le Développement des Vaccins (CVD) au Mali et Professeur de médicine à l'University of Maryland School of Medicine. Médecin et épidémiologiste, il coordonne les études épidémiologiques et essais cliniques sur les maladies évitables par la vaccination qui guident la politique gouvernementale. Sa recherche couvre divers vaccins et maladies évitables par la vaccination. Il est membre du comité consultatif scientifique de la cour pénale international du Mali, du Réseau mondial de formation de l’OMS, du Conseil d’experts en sensibilisation sur les Pneumocoques, et du Groupe Stratégique Consultatif d’Experts (SAGE) de l’OMS sur le groupe de travail pour la vaccination contre la méningite. Dr. Sow a reçu le prix 2000 “Paul Laviron” Prize en Médecine Tropicale de l’Université de Marseille et a été chargé de cours sur fonds commémoratifs à l’American Society of Tropical Medicine & Hygiene en 2006.
Image

David S. Stephens, M.D., Emory University

David S. Stephens a obtenu sa License en Biologie à la Citadel, son M.D. à Bowman Gray School of Medicine de Wake Forest University. Dr. Stephens a effectué son stage, sa résidence, et sa recherche sur les maladies infectieuses et la pathogenèse microbienne à l’Université Vanderbilt. En 1982, il rejoint la division des maladies infectieuses du Département de Médecine de l’Ecole de Médecine de l’Université d’Emory et était membre du personnel médical chargé combattants (VA), Grady Memorial et Emory University Hospitals. Il a été nommé Professeur agrégé de médecine en 1987 et Directeur de la Division des maladies infectieuses et Professeur de médecine en 1992. En 1998, il est devenu Professeur en Microbiologie et Immunologie et en 2000 il a été nommé Professeur d’Epidémiologie à Rollins School of Public Health. Toujours en 2000, après avoir servi comme président par intérim, il a été nommé premier vice-président du Département de Médecine. De 2005 à 2007, il a servi en tant que doyen exécutif adjoint pour la recherche à l’Ecole de Médecine, et en 2008 a été nommé premier vice-président pour la recherche au Robert W. Woodruff Health Sciences Center. Récemment, il a été nommé président du Département de Médecine, Emory University School of Medicine, et Chef de la médecine, Emory Healthcare. Son programme de recherche hautement productif, continuellement financé par des subventions fédérales compétitives depuis 1981 (National Institutes of Health, CDC, Veterans Administration), a mis l’accent sur les déterminants génétiques de la pathogenèse bactérienne, les agents de la méningite bactérienne, et les vaccins bactériens. Il a contribué à plus de 280 publications sur les malaises infectieuses, la pathogenèse moléculaire, l’épidémiologie, la vaccinologie e l’immunologie, y compris des articles dans Annual of Internal Medicine, New England Journal of Medicine, The Lancet, Proceedings of the National Academy of Sciences et Nature Immunology. Il a été le président du comité consultatif national de l’immunisation de l’U.S. Food and Drug Administration et est membre de l’Association des Médecins Américains et membre de l’Infectious Diseases Society of America. Il a été à la tête de l’élaboration de programmes couronnés de succès sur les maladies infectieuses et pathogenèses microbiennes et a été un grand contributeur dans la création et le développement du centre de vaccin d’Emory, du Emory Center for AIDS Research (CFAR) et le Pediatric Center of Emory and Children’s Healthcare d’Atlanta. Il est le PI du National Institutes of Health (NIH), Clinical and Translational Science Award (CTSA), Atlanta Clinical and Translational Science Institute (ACTSI).