Comité Directeur

Le comité directeur de MenAfriNet est composé des principaux partenaires opérationnels qui supervisent et sont responsables de la prise des décisions cruciales concernant l’orientation du projet, la mise en œuvre et le suivi de l’avancement du projet vers la réalisation des objectifs de MenAfriNet. La fondation Bill & Melinda Gates et le CDC participant au comité directeur dans une capacité d’observation. Les membres du comité directeur servent dans leurs rôles pour la vie du projet.

Membres votants:

ImageBio
Image

Brad Gessner, M.D., MPH, Agence de Médicine Préventive

Bradford Gessner est directeur scientifique et chef épidémiologiste à l’Agence de Médicine Préventive (AMP). Il est dans ce rôle responsable de la supervision des études scientifiques et des publications de AMP. Dr. Gessner a participé à plusieurs grands essais cliniques, il est auteur de plus de 100 articles de revues évaluées par des pairs, et a servi en tant que consultant expert auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur des commissions traitant de la méningite, la fièvre jaune, et les infections respiratoires, y compris la grippe. Ses domaines d’expertise comprennent les maladies évitables par la vaccination, l’épidémiologie pédiatrique, les organismes polysaccharide encapsulés, et l’infection par le virus respiratoire syncytial (RSV). Auparavant, Dr. Gessner a fondé et dirigé l’Unité d’Epidémiologie de la Santé Maternelle et Infantile (MCH) au sein de la Division de la Santé Publique d’Alaska. Il a également travaillé en tant que pédiatre à Anchorage Neighborhood Health Center. En 1993 Il a accompli un stage en Service d’Investigation Epidémique avec les Centres des E.U. pour le Contrôle et la Prévention de Maladies (CDC), un programme de formation postuniversitaire en cours d’emploi de deux ans pour les professionnels de la santé intéressés par l’épidémiologie appliquée. Dr. Gessner a obtenu sa License à Dartmouth College et son MD à l’Université de Floride. Après avoir terminé sa résidence en pédiatrie à l’Université du Colorado, il a obtenu son MPH et a terminé une résidence en médecine préventive à l’université de Washington. Il est actuellement enseignant à l’Ecole de médecine de l’Université de Washington et à l’University of Alaska Anchorage.
Image

Rana Hajjeh, M.D., U.S. Centers for Disease Control and Prevention

Rana Hajjeh a fait son premier cycle et ses études médicales à l’Université Américaine de Beirut (AUB) (B.S. ’84, M.D. ’88). Entre 1988 et 1993, elle s’est formée en médecine interne et sur les maladies infectieuses à l’Université d’Emory University, Atlanta, GA, et est certifiée dans les deux. En 1993, elle rejoint l’Epidemic Intelligence Service (EIS) des Centres des E.U. pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC) pour une formation de deux ans, et est au CDC depuis lors. Au cours des années 2003-2005, Dr. Hajjeh a été directrice du programme de surveillance à l’U.S. Navy Medical Research Unit-3 (NAMRU3) au Caire en Egypte, où elle a travaillé en étroite collaboration avec l’OMS, et tous les pays de la région pour mettre en place des systèmes pour la surveillance en laboratoire et la riposte aux épidémies. Au cours de 2005-2009, Dr. Hajjeh était la directrice de Initiative Hib de l’Alliance Mondiale pour les Vaccins et la Vaccination (GAVI), un consortium incluant Johns Hopkins School of Public Health, London School of Hygiene and Tropical Medicine, CDC et l’OMS, qui vise à l’accélération des décisions fondées sur des données probantes pour les vaccins contre le Hib dans les pays éligibles de GAVI, et qui a abouti à l’introduction de vaccins vitaux contre le Hib dans 73 pays à des millions d’enfants. Elle est professeur invitée l’Ecole de Santé Publique de Johns Hopkins Bloomberg School et professeur invitee à la fois de médecine et de santé publique à l’Université d’Emory. Actuellement, Dr. Hajjeh est la directrice de la Division des Maladies Bactériennes du National Center for Immunization and Respiratory Diseases, CDC. En tant directrice, elle dirige près de 200 personnes responsables des efforts du CDC dans la surveillance et l’intervention aux maladies bactériennes et celles évitables par la vaccination aux Etats-Unis et dans le monde. Elle continue d’être très impliquée dans les vaccins sur le plan mondial et les problèmes de santé de enfants et représente le CDC à de nombreux comités de santé mondiale. En outre, elle a joué un rôle important dans la riposte et le contrôle de plusieurs épidémies nationales et internationales que les CDC ont soutenu les deux dernières décennies, y compris les épidémies de méningite en Afrique et en Arabie Saoudite, l’anthrax, le Syndrome Respiratoire Aigu Sévère (SARS), le choléra en Haïti, et récemment le Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient (MERS) en Arabie Saoudite. Dr. Hajjeh a publié plus de 125 articles revus pas des pairs et de nombreux chapitres de livres, et sert d’examinatrice pour plusieurs revues. Elle est membre de l’Infectious Disease Society of America (IDSA) et siège à plusieurs comités nationaux et internationaux de santé publique et des maladies infectieuses.
Image

Richard Mihigo, MD, MPH, WHO Regional Office for Africa

Richard Mihigo, un ressortissant du Rwanda, est le gagnant du Prix John Snow, Inc. de 2003 pour l’Excellence en Santé Internationale et finaliste du prix 2003 de Rex Fendall pour l’Excellence en rédaction (Boston University School of Public Health, International Health Department). De 1994 à 2003, il a travaillé à différents niveaux du système de santé de son pays natal, y compris la gestion du programme national de vaccination. Le Rwanda EPI est l’un des programmes les plus forts dans la région africaine et a été en mesure de maintenir une couverture vaccinale DPT3 au-dessus de 90% les dix dernières années. Dr. Mihigo a coordonné l’introduction réussie des vaccins contre l’HepB et l’Hib en 2002. En Janvier 2004, pour une période de six mois, il était le secrétaire permanent du pays coordonnant les mécanismes du GFATM au Rwanda et a également travaillé dans le passé pour l’OMS et l’UNICEF et comme consultant indépendant de l’OMS, l’UNICEF, l’USAID, et le GFATM. Il a participé à l’évaluation de l’approche RED multi-pays en 2007 et a dirigé en 2008 l’équipe multipartenaires qui a révisé les lignes directrices de RED et développé de nouveaux outils de surveillance pour RED. Dr. Mihigo travaille à l’OMS-AFRO depuis 2004 et est responsable de fournir un soutien technique et de l’expertise aux Etats membres dans la région africaine en matière de planification, suivi, et évaluation des programmes de vaccination de routine et d’introduction de nouveaux vaccins, ainsi qu’en matière de politiques de développement, normes, et standards pour les programmes de vaccination. Une partie de ses responsabilités consiste à soutenir les Etats membres dans l’établissement et le renforcement des mécanismes de coordination du partenariat au niveau des pays et entre les pays et la mobilisation des ressources à l’appui des programmes de vaccination dans la région africaine.

Membres Non Votants:

Bio

Fondation Bill & Melinda Gates

Motivée par la conviction que toutes les vies ont la même valeur, la fondation Bill & Melinda Gates œuvre pour que chacun mène une vie saine et productive. Dans les pays en voie de développement, elle se concentre sur l’amélioration de la santé des gens et de leur donner la chance de se sortir de la faim et de l’extrême pauvreté. Aux Etats-Unis, elle vise à assurer que toutes les personnes, en particulier les plus démunies, aient accès aux opportunités dont elles ont besoin pour réussir à l’école et dans la vie.

Fondation CDC

Créée par le congrès en tant qu’organisation indépendante à but non lucratif, la Fondation CDC relie les Centres Américains pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC) avec les organisations et individus du secteur privé pour élaborer des programmes qui font de notre monde plus sain et plus sûr.